• DETOUNEMENTS DU CAMPION

    Une autre vue du Campion :

    - La dictature rend effectivement obligatoire, tout ce qui n'est pas interdit.
    - La délicatesse est une demande formulée avec une telle courtoisie, qu'il est impossible de ne pas y répondre positivement.
    - Le minimum du pluriel commence à un, accompagné d'une part entière.
    - Le matelas est certainement la meilleure invention, pour...les vertébrés..!

     

    Et même quelques détournements insidieux :

    - Diplomatie : Etat d'un étudiant rivé à son siège d'amphithéâtre jusqu'à l'obtention de ses examens . Ah si ! 
    - Matelas : Ordre donné à un mari qui se doit de regarder son épouse avant de la dompter .
    - Deux : Couple et première contradiction : un couple ou une couple ( un-deux , une-deux , un-deux , une-deux ... )
    - Débordement : Euphémisme visant à faire accepter la débauche , la luxure et l'orgie , tout ce qui éloigne du "fleuve tranquille" .
    - Main : "Mise" lorsqu'elle n'est que préambule ; "forte" lorsqu'elle veut conduire à l'orgasme et "d'oeuvre" si elle y parvient .

    - Misogyne : homme qui n'aime de la femme que son profil ; c'est pourquoi il la laisse de côté .
    - Misogyne : homme qui met la femme à l'écart afin qu'elle n'ait pas à jouer à l'écartée .
    - " Nom de Dieu " : prière souvent suivie d'une justification ( Ex : " J'ai oublié la poubelle ! " ) ou , pour Dom , d'une série de mots plutôt gros ou gras du genre : " Nom de Dieu de bordel de merde de pute à la con ... " .
    - Militant : homme convaincu par des idées auxquelles il s'accroche comme la moule à sa coquille ou les morpions aux poils du cul . ( Là , je réussis à me choquer moi-même ... ) .
    - Moraliste : homme ( ou femme ) qui préconise des règles de vie que personne ( pas même lui ! ) n'a envie de mettre en application sous risque de l'ennui le plus profond .
    - Minorité : souvent plus que peu .

    - Fragilité : mot modeste se contentant d'une aile alors que la propriété de l'imbécile en exige deux !
    - Frigidité : état permanent de certaines femmes aussi hermétiquement coincées que la porte de leur con-gélateur !
    - Gravité : marque la fin d'une messe lorsque la quête n'a pas été très bonne . ( ça , c'est pour les latinistes comme Dom ! ) .

    - Mort aux vaches : Crime oral ( cri moral ! ) .
    - Vache : Un féminin bisexuel très péjoratif s'adressant aussi bien au patron qui arrive à l'heure qu'à la concierge qui confisque votre courrier .
    - La vache à lait : et ne s'arrêtait que pour brouter ou se faire tirer ; avait-elle tort ? Oh !!!
    - Vache enragée : Vache folle , rarement au menu de ceux qui prétendent en bouffer .
    - Vacherie : Plat qui se mange froid mais digérable si on y glisse le "qui" .
    - Veau : La tête d'un ex-président ne lui revient pas mais il sait être veau doux , lumineux et même veau gay sans voile !

      - Chicot : Reste de dent : ça commence à pourrir !
    - Chemin : Voie souvent détournée et parfois impénétrable pour le Seigneur ou le puceau maladroit .
    - Chimère : Ordre donné à une femme qui l'a souvent dit à son enfant , sans "mère" .
    - Chéri : Momie à toutes les sauces ...

    - Hostie : Pilule aussi difficile à avaler que les sermons de celui qui qui vous la sert , même sur un plateau .
    - Humilité : Soumission ostentatoire comme moyen de se mettre en valeur .
    - Historien : Relate un événement qu'il voit de très loin , de très haut et pas comme tout le monde .
    - Honnêteté : qualité mineure d'un politique , surtout s'il s'en réclame . 
    - Hixe : Visible seulement dans un film .

    Il ne faut pas oublier le ver caca doigts ,
    le ver tue ,
    le ver sot ,
    le ver tige ,
    et pour la masturbation du ténia , elle sera compensée par la fellation grâce au ver suce , ce qui est encore préférable ...  

    - Abeil : Début d'une phrase exprimant la surprise . Ex. : " A bé y'a Dom qu'est partie ! " .
    - Acné : Avec hache , oeufs et hue , petite jument qui a un Q à la place du C .
    - Acte d'amour : Pièce avec prologue , parfois entracte , un noeud de l'action et un dénouement d'autant plus décevant qu'il est moins humide .
    - Acte de bravoure : Fuite au bon moment .
    - Acte de foi : Sortie de crise .
    - Actu-alité : Information à recevoir couché afin de ne jamais tomber sur le cul.
    - Adulte : Etat convoité seulement par celui qui ne l'est pas encore .
     

        - Enzuter : Enrober de "merde!" polis à l'émeri parental .
    - Epitaphe : " Et pis Taf! le chien ! "
    - Epouse : Se dit à propos d'une idée ( pas d'une femme ! ) que l'on emprunte pour la faire sienne .
    - Ere : Période où les balais font la loi : l'ére con !
    - Erreur : Chose grasse et aveuglante dont on enduit les plus crédules .

    - Adultère : Etat d'errance de celui qui se cherche .
    - Adultérin : Homme qui , lors de ses sorties extra-conjugales , se rend sur des lieux qu'il admire et où l'on pratique le football , le rugby , le golf , etc.
    - Affection cutanée : Sentiment profond qui reste à fleur de peau .
    - Agnosticisme : Vient de "Agnos" , roi grec qui n'arrêtait pas de tiquer lorsqu'on lui exposait une nouvelle idée , d'où le nom ou adjectif " agnostique " .
    - Aisance : Apparente car souvent fausse .

    - Affection : Sentiment paradoxal qui est vécu de façon sereine lorsqu'il ne bouleverse pas le fonctionnement de certains organes ( affections pulmonaire , urinaire , gastrique , rénale ... ) . Peut être de longue durée parfois , hélas !
    - Allié : Terme surtout utilisé pour caractériser une femme perturbée ( "folle à lier" ! ) avec qui on peut s'associer .
    - Platonique : Mets épicé préparé spécialement pour dynamiser les ébats amoureux .
    - Amour-propre : Se dit à propos de deux personnes ayant copulé sans maculer les draps .
    - Anarchie : Lorsque l'anar se livre à cette activité , il lit du Nietzsche et mieux vaut lui tendre du PQ qu'un fusil .
    - Amant : Un mari chez sa maîtresse .
    - Altruisme : "Truie" en "slam" .

    Saint Glinglin : Démodé , a été remplacé par Saint Bling Bling après une cérémonie solennelle au Fouquet's en 2007 . Reviendra en 2012 après l'élimination de son remplaçant temporaire .
    Saint Honoré : Coureur de jupons qui mettait les femmes sur un piedestal avant de les honorer à sa manière .
    Saint Joseph : Cocu content ayant accepté que son épouse soit fécondée , tout en restant vierge , par son meilleur ami Saint d'Esprit .

    - Saint Martin : Malheureux touché par la gale . Son manteau était si pourri qu'il en a jeté la moitié . Celui qui a récupéré ce haillon putrescent s'en est couvert pour amuser la gale-rie .
    - Saint Médard : Piquait à qui mieux mieux de ses dards puissants . Pour calmer les gens qui se grattaient , Dieu fit tomber une pluie bienfaisante jusqu'à ce que les douleurs se fussent dissipées , 40 jours plus tard . 
    - Saint Thomas : L'histoire ne veut pas dire que cet homme était zoophile et qu'il "zoophilait" son cheval duquel il était amoureux . Jésus , très tolérant , disait au peuple médusé : " Laisse Thomas dans l'étalon ! " . Parfois , c'était l'inverse ...

    - Baise-main : Préliminaires de " Baise-moi " .
    - Baleine : Grande chaussette intéressante lorsqu'elle est grosse et que l'on vide ( ou presque ! ) à l'occasion du mariage des enfants .
    - Basset : Race de chien tenant plus du lézard obèse que du flamand rose ; surnommé "boudin à pattes" , n'est pas contraint de courir pour être ventre à terre .
    - Bigamie : Etat d'un mari non hypocrite , pouvant afficher sans crainte de ragots sa femme et sa maîtresse en les présentant , en toute égalité et légalité , comme étant ses épouses .

    - Chasteté : Etat d'indigence ne concernant que ceux qui sont trop coincés ou celles qui portent une ceinture prévue à cette fin et dont elles n'ont pas la clé .
    - Cidre : Même Corneille n'est jamais allé aussi loin .
    - Circoncision : Opération semblable à celle qui consiste à priver un "e" de son accent circonflexe . Bien qu'on lui ait retiré le prépuce , l'homme circoncis continue à se gratter .
    - Discothèque : Lieu d'agitations vaines dans des airs fort confinés .
    - Divan : Mieux vaut ne pas en lâcher un seul en ce nid intime si l'on ne veut pas que l'entretien rapproché tourne court .
    - Doigts : Selon l'orifice où on veut les introduire , mieux vaut d'abord passer chez la manucure , et y revenir après pour ... le nettoyage .
    - Ecole buissonnière : Créée par Ferdinand Buisson qui était président de la Ligue de l'Enseignement au début du XXème siècle et aussi Président de la Ligue des Droits de l'Homme , ce dernier titre l'amenant à considérer qu'un élève pouvait courir la campagne de temps en temps au lieu de s'emmerder derrière son pupitre

    - Economie : Plus facile à dire qu'à faire .

    - Electeur : Celui qui lit son bulletin avant de le déposer dans l'urne .
    - Espoir : On peut très bien vivre sans .
    - Eternité : Apparence qui se limite parfois à quelques minutes .
    - Etreinte : Proportionnée au poids de la personne que l'on serre et à la haine qu'on lui voue .

    - Eventail : Evelyne aussi !
    - Exagération : Réservée à ceux qui n'ont pas peur des mots .
    - Fantaisie : O divin mensonge !
    - Femme honnête : Aussi rare que la perle dans l'huître ou que l'aiguille dans la botte de foin .

    - Idéaliste : Celui qui fait un inventaire de ses idées sur un papier qu'il colle sur le réfrigérateur à côté de sa liste de courses .
    - Idées : Sans qualificatif , aucun intérêt car restent "neutres" . Peuvent être "bonnes" si elles ne sont pas "noires" ( pourtant les bonnes noires , ça existe ! ) ou encore "lumineuses" ( ce sont les moins fréquentes ! ) . Quant aux idées "de merde" , mieux vaut les éviter car on aura du mal à les rendre "claires" .
    - Idéologue : Auteur d'un catalogue d'idéaux .
    - Illégal : Sans accent , publicité pour un café importé en France par le culotté Eloi pour le compte du bon roi  Dagobert .

    - Imbécile : Mot masculin qui porte bien son nom car ayant du mal à décoller , alors que le terme désignant sa qualité s'envole facilement grâce à ses deux "l" : imbécillité !
    - Imberbe : Plus que glabre , mais bénéficie d'un gros avantage à l'embauche : on est sûr que lui n'a pas de poil(s) dans la main .
    - Infini : Qualifie souvent une personne n'ayant pas achevé sa croissance . Cette difficulté a été analysée par Pascal , lequel voyait très bien , dans ses propres Pensées , de près et de loin ( L'infiniment grand et l'infiniment petit ! ) .

    - Indulgence : Pardon que le curé accorde plus facilement à une personne si elle se met à genoux , à la hauteur qui convient ... Imaginez la suite ou .. la fin !

    - Information : Le plus souvent plurielle afin de pallier l'absence de qualité par la quantité .
    - Innocence : Notion qui n'a aucune raison d'exister puisqu'elle se destine à être perdue quoi qu'il arrive .
    - Innocent : Celui qui a les mains pleines l'est le moins .
    - Intuition : Plus ou moins bonne lorsque l'on choisit une femme de ménage .

    - Jadis : Raccourci de " Déjà dix ! " , cri de victoire poussé autrefois par le jeune marié pendant la nuit de noces .
    - Jars : Mâle qui évite les rapports avec sa femelle lorsque celle-ci merdoie .
    - Jaune : Précédé de "petit" , désigne un président chinois en compagnie d'un homologue de même taille , ou un alcool visant à faire oublier à un mari les cornes que sa femme le contraint à porter .
    - Jeu : Pratique à laquelle on se livre constamment sauf pendant le sommeil ou "arrêts de jeu" , les rêves étant considérés comme des "hors-jeu" .

    - Jeu de vilain : Pratiqué par ceux ( ou celles ! ) qui ont la main leste : gifleurs , boxeurs , baffeurs de tout poil , talocheurs , beigneurs , etc. Sont exclus les "coups de boule" ( sauf à la pétanque ! ) , les coups d'oeil et les coups de pieds palmés .
    - Jeudi : Matin du jour où l'empereur , sa femme et le p'tit prince sont venus chez moi ...
    - Machin : Habitant d'un pays qui peut chanter :" Ma Chine , nuits câlines , nuits d'amour ; nuits d'ivresse , de caresses ... "
    - Madrigal : Vers tendres ( mais vers rouillés de nos jours ! ) pleins de verve et visant à donner le vertige à la belle afin qu'elle tombe dans vos bras , chute appelée "vertu-gadin" sous lequel on pouvait enfin fouiner .

    - Malheur : Mauvais "timing" faisant le bonheur des autres parmi lesquels je préfère m'inscrire .
    - Manger : Raison de vivre(s) et motivation pour s'en procurer .
    - Marche : Lorsqu'elle est militaire , elle reste forcée : c'est le marcher droit . Lorsqu'elle est "marche à suivre" , il s'agit de "démarche" , c'est pourquoi elle est si lente , quelle que soit l'administration concernée .
    - Marcher sur les mains : Seul moyen de ne pas se faire marcher sur les pieds mais doit éviter d'aller jusqu'à l'ultime "marcher sur la tête" , lequel entraîne l'immobilisme .

    - Mérinos : Comme son nom l'indique ( ? ) , ce mouton d'origine espagnole tient du chien ( nonos ! ) et donc urine en levant une patte , laquelle diffère selon les régions .
    - Mercenaire : Espèce de con battant la campagne à la recherche d'un con-trat lui permettant de récolter de l'argent destiné aux veuves des soldats qu'il aura occis .
    - Métissage : Broderie effectuée à partir de plusieurs fils de couleurs qui s'enchevêtrent si bien que , finalement , on ne les distingue plus les uns des autres .
    - Mi-cuit : A plus de chance qu'un musicien russe se prénommant César et qui , lui , n'a jamais été cru puisque son nom était Cui .

    - Mitre : Coiffure ridiculement haute portée par les évêques seulement lors de soirées costumées offertes par le Pape au Vatican .
    - Mobilisation : Rarement "générale" sauf lorsque les généraux le décident .
    - Moisson : Période de schizophrénie au cours de laquelle le sujet (moi) se détache de lui-même et se voit comme une 3ème personne : il ne dit plus "mon" mais "son" qui résonne un peu faux .
    - Monocle : Nous vient des Chinois car parfois "rit jaune" surtout lorsqu'il est seul .

    - Morpion : Il est plus facile d'en attraper une colonie que d'en aligner 5 sur la même ligne .
    - Mort : Pas nécessairement une vie perdue ni une chose trouvée mais quand on a vécu , elle a vaincu .
    - Motif : Mots copiés par le gendarme en haut d'un PV , après que le représentant de la loi s'est arraché les cheveux pour trouver les termes qualifiant le délit .
    - Mulet : Lorsque l'on en croise un , s'il n'est pas poisson , on pense avec tristesse à un cheval cocufié .

    - Multiglotte : Se dit de celui qui peut en donner plusieurs coups en même temps afin d'épater la galerie .
    - Musée : Lieu où l'on aime s'attarder bien que sachant que l'on y a pas sa place .
    - Musique : Affaire du chef qui s'accroche à sa baguette pour réussir à la suivre .
    - Nouille : Blonde ( fausse ! ) en progrès .

    - Misanthrope : Se dit de la personne qui n'aime pas le genre que se donnent les humains : elle les juge en trop sur terre en oubliant qu'elle en fait partie .
    - Misanthropie : Défaut de la précédente personne , laquelle exprime en plus son aversion pour la pie , sans que l'on sache pourquoi .
    - Misogyne : Femme qui hait les autres femmes plus belles ou plus attirantes qu'elle , ou homme qui déteste les femmes plus laides que la sienne .
    - Misogynie : Selon les précédents critères , la logique veut que la misogynie soit une mise à l'écart de toutes les femmes que l'on a ou non satisfaites .

    - Mode : Recette de cuisine concernant la préparation de la viande de boeuf ou celle des tripes... mais de quand ( mets de Caen ) ?
    - Nécessaire : Tout ce dont on pourrait se passer si l'on n'avait plus envie de vivre .
    - Négoce : Adulte qui est resté au stade où il en était lors de sa naissance .
    - Négrophile : Désigne une personne "de couleur" travaillant dans un atelier de couture clandestin où l'esclavage perdure .

    - Nivellement : Affirmation fausse : Nivelle n'a jamais menti sinon il n'aurait pas dit qu'il avait 3 enfants dont l'un sans nez , l'autre sans dents et le 3ème sans cervelle . Et puis c'était un bon enfant !
    - Noir : Homme indispensable pour mener à bien le métissage .
    - Noir animal : Couleur virtuelle puisque , la nuit , dans le noir , tous les chats sont gris et les autres animaux aussi , eux qui n'y voient que du bleu .
    - Nombril : Reste d'attachement filial que l'on a du mal à cacher , surtout dans les douches communes .
    - Nombril du monde : Varie selon l'orgueil de l'individu . Tantôt la gare de Perpignan pour Dali , tantôt Pougne-Hérisson pour les bouseux des Deux-Sèvres .

    - Nourrice : Substitut de la mère lorsque celle-ci est vide ou qu'elle n'a pas envie de se laisser massacrer les seins par un bébé encore plus vorace que son père .
    - Nouveauté : Mot employé par un électeur très imbu de sa personne au moment où il vient de déposer son bulletin dans l'urne .
    - Nuit : 3ème personne du singulier de l'indicatif présent du verbe nuire , signifiant qu'un moment de la journée , quand il fait noir , cause du tort à l'autre , c'est-à-dire quand il fait clair .
    - Nuit blanche : Oxymore n'ayant aucune raison d'être puisque , la plupart du temps , on ne passe une nuit blanche que quand il fait nuit noire .
    - Nuit de noces : Moment attendu avec impatience par pucelles ou puceaux , lesquels vont s'apercevoir très vite que l'enchantement aura duré beaucoup moins longtemps que la levée du mystère entourant l'affaire des frégates de Taïwan .
    - Nuit polaire : Longue traversée de Paul , perdu au milieu des glaciers , incapable de retrouver son chemin mais obligé de marcher dans le noir pour ne pas se les geler .

    - Oasis : Seul endroit du désert où l'on peut se rafraîchir avec la boisson baptisée du même nom mais dont il faut se méfier : en effet , un chanteur bien rond vantant les mérites de ce précieux liquide a disparu ...
    - Obsèques : Précédé de "les" , désigne une situation catastrophique  que le Viagra ne peut améliorer , même pris dans la bière .
    - Odelette : Petite fille d'Odette , elle composait des poèmes qu'elles donnait à ses amants , contraints de les savoir par coeur afin de les lui réciter comme si c'étaient eux qui les avaient écrits pour elle .
    - Oignons : Choses dont il ne faut s'occuper que chez soi , sous peine de le regretter et d'en pleurer même si on n'a pas de chagrin ; mais ces larmes-là permettent parfois d'y voir plus clair , ce qui , dans de nombreux cas , ne s'avère pas inutile .

    - Optimisme : Le vrai optimisme ne consiste pas à voir un verre à moitié plein quand il est à moitié vide mais à ne regarder que du côté des verres qui débordent .
    - Ordre : Service accompli par des forces terrestres armées qui vous rentrent dedans . Les forces divines font appel à des personnes de bonne foi qui , elles , ne font qu'entrer dans les ordres . Dans les deux cas , les bavures ne sont pas exclues : condamnations pour les premières , libération pour les secondes .
    - Organe : Avoir un bel organe s'applique aussi bien à la voix qu'à un membre dont un ministre voulait prendre les empreintes génitales , il n'y a pas si longtemps , afin de surveiller si on faisait , de cette excroissance charnue , un usage conforme à l'idéal républicain .
    - Oui : Affirmation péremptoire en apparence qui s'anéantit lorsqu'on la fait suivre de " C'est cela ..." ou de " Mon cul , tiens ! " .
    - Oui-da : Approbation d'un très jeune enfant un peu paresseux qui veut bien monter à cheval .

    - Oursin : Echinoderme que l'on glisse dans sa poche avant de partir à une brocante afin de garder ses bourses intactes .
    - Ovale : Qualifie le bureau d'une Maison Blanche habitée par un noir dans un pays multicolore .
    - Paix : Mot inclus dans une réplique traduisant l'agacement et précédé de "Fiche-moi la..." ou encore "Fous-moi la..." .
    - Paix armée : Encore un oxymoron pour celui qui est pacifiste et antimilitariste .
    - Paix éternelle : Promesse abusive du clergé à qui on laisse volontiers cet espoir vain , préférant vivre mieux et plus longtemps . Si tout le monde y croyait , chacun se précipiterait dans un suicide collectif .

    - Papa : " Viva el papa !" est une expression très bien choisie pour glorifier le Souverain Pontife ,
    c'est-à-dire celui qui n'a pas le droit d'être père ... Mais on ne sait jamais ...
    - Parachutiste : Grand patron ayant eu la bonne idée de faire dorer l'appareil lui permettant de ne pas tomber
    , même s'il saute .
    - Paradis : Promesse faite à des personnes crédules afin de les aider à supporter une vie de larmes et à
    passer l'arme à gauche , bien qu'ayant plutôt voté à droite .
    - Paradis terrestre : Ici et maintenant ; c'est Voltaire qui l'a dit et je lui fais confiance .

    - Paraître : Maladie récurrente du genre humain consistant à montrer ce que l'on n'est pas afin de cacher ce que l'on est .
    - Parents : Composants plus ou moins divers d'une famille rassemblant des individus dont les plus éloignés sont parfois les plus proches .
    - Parlement : Ensemble d'élus ; chacun d'eux "ment" , certes , et se nomme parlemen-taire : mais allez donc essayer de la lui boucler !
    - Parsi : Langue parcimonieuse avec laquelle on ne parle pas pour ne rien dire .

    - Partouze : Fête du sexe d'où les uns ressortent bien vidés et les autres remplis de frustrations . L'Eglise condamne cette pratique , préférant que la débauche se déroule dans l'ombre pernicieuse de la sacristie .
    - Passé : Temps qui est derrière nous quand il est simple , qui continue à nous occuper lorsqu'il est composé et qui , lorsqu'il est antérieur , n'a rien à voir avec le postérieur .
    - Paternité : Qualité qui , contrairement à la maternité , n'est jamais assurée , sauf pour " Notre Père , qui êtes aux Cieux " , ce à quoi Prévert ajoutait : " Restez-y ! " .
    - Patrie : Notion galvaudée , laquelle engendre intégrisme , guerre , fierté abusive . Pensons à la cruauté des paroles de certains hymnes nationaux !

    - Péché : Les 7 principaux permettent d'accumuler un capital à préserver ; surtout garder le silence sur ce bonus , même dans l'obscurité d'un confessionnal .
    - Pédagogue : Théoricien pensant tout résoudre à propos de la scolarité des enfants ... des autres .
           - Pédérastie : Déformation d'un esprit persuadé que les hommes de toutes les races peuvent vivre en paix et que la réussite du projet passe par l'initiation des enfants .
    - Pédicure : Séjour sur ordonnance du médecin dans un lieu où la marche est obligatoire , longue , douloureuse . Cela ne concerne que les patients qui cassent les pieds des autres tout en ayant du mal à se bouger l'cul .

    - Petitesse : Minuscule suspensoir de boucher ou de charcutier auquel on accroche les queues de cochon , les ris de veau , les yeux de boeuf ou les couilles de mouton .
    - Peuple : Quand "le peuple y est" , groupe méprisé car se manifestant de façon discordante , mais très sollicité lorsque l'on a besoin de ses voix .
    - Phallus : Contrairement à l'homme , cet organe souvent capricieux peut passer très vite du sommeil le plus profond à un réveil glorieux performant . En outre , il est apte à dévoiler la prétention mensongère de celui qui le porte .
    - Pied : Pour l'hédoniste , chose à prendre aussi souvent qu'on le peut : pendant une randonnée pédestre , à table , au lit , au bar et même pendant la lecture d'un bon roman .

    - Pied-bot : En poésie , syllabe qui pourrait bien sonner si le vers était mieux tourné .
    - Piédestal : Les seuls que je connaisse sont les pieds du cheval grattant la paille lorsqu'il a envie de sortir de sa stalle .
    - Pierre ponce : Homme poli , parfois décapant , ayant pour originalité de ne se contenter que de poncifs .
    - Pitié : Sentiment douteux ressenti devant l'autre qui souffre mais de qui on n'éprouve pas l'envie de prendre la place .

    - Plaire : Verbe très tarabiscoté surtout lors du petit déjeuner lorsque l'on dit : "Plaît-il ?" pour faire répéter , ou "S'il te plaît !" afin que l'on vous donne la 2ème biscotte , et on finit par "A Dieu ne plaise !" , ce qui ne veut rien dire .
    - Plaisir : Etat recherché par tout un chacun allant de la plus élémentaire satisfaction à la volupté la plus torride . Offert aussi par quelqu'un d'égoïste trouvant son propre plaisir dans celui qu'il procure aux autres .
    - Plume : Les oiseaux en portent ainsi que les hommes d'affaires , et chacun essaie d'en laisser le moins possible en cours de route .
    - Poignet : Nom d'une veuve célèbre apportant aux hommes une jouisseuse compensation aux rapports sexuels absents ou peu épanouissants .

    - Poil : " A poil " est une invitation à montrer ce que l'on pense .
    " Au poil " , c'est quand tout va bien .
    " A rebrousse-poil " est un procédé déconseillé lorsque l'on cherche à plaire à sa belle-mère .
    " Un poil entre les dents " , ça , c'est facile d'en tirer des conclusions .

    - Poisson : Origine de l'homme , selon les scientifiques , donc à parité avec Dieu . On aurait tendance à soutenir la 1ère thèse : en effet , sentez un mâle qui ne s'est pas lavé la pine pendant huit jours ; l'odeur est plus proche de celle du maquereau que de celle des essences divines .
    - Poisson d'avril : Farce qui consiste à envoyer un gamin chercher "la corde à tourner le vent" ou à faire croire à un homme que la femme parfaite existe et qu'il peut la rencontrer .

    - Politesse : Connaissance des bonnes manières masquant l'hypocrisie et permettant d'offrir un large sourire à la personne à qui l'on aurait envie de dire "merde!" .
    - Politique : Domaine où s'illustrent des hommes et des femmes chargés des affaires publiques mais qui favorisent surtout les leurs en utilisant des leurres visant à tromper les citoyens tout près de tomber , non sans mal , dans les panneaux , lesquels ne sont que miroirs aux alouettes , d'où la chanson : " Alouette , ... je te plumerai ... " .
    - Polygamie : Extension de la bigamie , situation déjà difficile , à un nombre illimité de femmes , ce qui nécessite de gros moyens : certains hommes disposent de ces moyens matériels mais aucun ne pourra nous faire croire qu'il est en mesure de les satisfaire toutes comme elles le mériteraient , sexuellement s'entend .
    - Polylingue : Personne ayant recours à la pierre ponce pour remettre en état une langue trop chargée suite à la bringue de la veille .

    - Pou : Bêbête qu'il ne faut pas tâter sous peine de parasitisme aggravé ; mieux vaut appeler Marie-Rose qui cherchera ces insectes là où ils sont pour les mettre hors d'état de nuire .
    - Poulaupot : Assemblage curieux de mots désignant le cri de tireurs au fusil ayant remplacé le pigeon en argile par le pot de terre . Dans un autre contexte , femme légère en train de se vider les intestins et n'ayant pas fermé la porte .
    - Pourquoi : Pourquoi quoi ? Mot d'enfant auquel les parents embarrassés tentent de répondre alors que le gamin ne les écoute même pas .
    - Pratique : Synonyme de "commode" mais il est bien difficile d'y ranger quoi que ce soit , même une paires de chaussettes .

      - Précurseur : Homme ayant le sens de l'anticipation mais con-testé par ceux qui pensent qu'il pousse le bouchon un peu trop loin et que la bouteille sera d'autant plus difficile à ouvrir .
    - Préjugé : Malheureux condamné avant son procès et victime de la non-application de la présomption d'innocence .
    - Premier : Place visée par celui qui ne l'est pas et qui se bat inutilement puisque , comme chacun sait : " les premiers seront les derniers " , et inversement .
    - Presbytère : Lieu réputé pour son calme mais où se passent des choses troublantes lorsque les dames "respectueuses" ou les enfants de choeur , c'est-à-dire les "presse-bites" se promènent sur place pour assumer leur fonction .

      - Présent : Réponse d'un militaire à l'appel de son nom ; si l'interpellé est absent , il aura toujours un copain pour répondre à sa place , d'où l'inutilité d'un rite pourtant bien établi ... Garde-à-vous !!!
    - Presse : Engin servant à extraire au maximum le jus de raisin ou de pomme avant que l'on annonce , dans une dépêche , si la production est meilleure que l'année passée . D'où la similitude entre "Presse-toi !" et "Dépêche-toi !" lorsque l'on veut faire sortir la viande du torchon .
    - Preuve : Par trois comme la règle ? Ou par neuf comme ce qui vient de sortir ? That's the question ! Souvent difficile à apporter surtout si elle est assimilée à une charge qui pèse .
    - Prise : Souvent électrique ou encore de pouvoir . Courante par devant mais , par derrière , bannie par les moralistes intégristes : on le fait , on ne le dit pas , sauf pour les mouches dont les enculages sont fréquents , sans être pour autant appréciés ...

    - Prise d'arme : Trophée des douaniers en planque depuis plusieurs mois et qui arrêtent des trafiquants sur une goélette en provenance de Taïwan transportant un couteau et une belle paire de chaussures en haut du mât .
    - Prise de bec : Accrochage verbal entre deux commères qui , à l'instar de deux volatiles hystériques , cancanent à qui mieux mieux en se gardant bien d'y laisser des plumes .
    - Prise de son : Opération effectuée par l'âne afin d'assurer sa subsistance pendant que son maître a le dos tourné , ce dernier trop peu intelligent pour qu'on ne lui dise pas qu'il est apte à en manger lui aussi .
    - Prise de vue : Examen approfondi mené par l'ophtalmologue . Celui-ci , grâce à quelques gouttes d'un liquide miraculeux , plonge le patient dans une cécité momentanée permettant tous les débordements . Lorsqu'il recommence à y voir clair , ce dernier ne peut se plaindre , en raison du grand principe : pas vu , pas pris !

    - Prison : Lieu d'éducation des incarcérés , lesquels , renfermés pour un petit larcin , deviendront , grâce aux conseils des plus avisés , de véritables gangsters .
    - Psychanalyste : Personne silencieuse dont le travail consiste à faire allonger un patient sur un divan pour le faire parler ; pendant ce temps , ce spécialiste dort à moitié , assis , et calcule combien de séances , bien rémunérées , il faudra pour que l'autre réussisse à se taire .
    - Psychiatre : Médecin soignant les dérèglements mentaux de gens souvent agités à tel point qu'il est toujours entouré d'infirmiers costauds chargés de le protéger , jusqu'au jour où , le mimétisme opérant , ces derniers se voient contraints d'enfermer le docteur avec ses patients .
    - Puce : Petit parasite très mobile , gourmand et piquant , parfois dressé et faisant partie d'un programme d'entraînement aux jeux , non de tirage mais de grattage , comme le Millionnaire , le Bingo! , le Solitaire , le black Jack , le Vegas , mais surtout le Morpion , en raison de leurs affinités .

      - Pudeur : Grande hypocrisie d'une personne devant un exhibitionniste ouvrant son manteau : elle se voile la face mais regarde , entre ses doigts habilement écartés , l'objet de l'attentat , lequel ne risque pourtant pas de lui exploser au visage ou de causer des dommages collatéraux .
    - Pudibonderie : La même que la précédente en plus grave : la personne visée pousse des cris , trépigne , dépose une plainte pour que le coupable soit arrêté , seul moyen pour elle d'obtenir l'adresse du monsieur chez qui elle se rendra en catimini lorsqu'il sortira de sa garde à vue , si toutefois la chose exhibée vaut le déplacement .
    - Putréfaction : Si le "e" vaut le "a" , démarche entreprise par une prostituée sur le retour auprès d'un chirurgien esthétique afin que ce dernier lui remette les choses en place et lui redonne une seconde jeunesse , voire même réussisse à lui faire repousser un pucelage . ( Là , j'ai un peu triché ! )

    - Quadrature : Phase de la vie où le quadra est turlupiné par le démon de midi .
    - Quadrumane : Singe envié par l'homme non parce qu'il peut jouer du piano mais pour son aptitude à peloter une femme tout en buvant une bière et en fumant un cigare .
    - Qualité : chose que l'on peut reconnaître chez quelqu'un mais que l'on s'attribue plus volontiers à soi-même .
    - Quantité : Mensonge que l'on décèle surtout chez les chasseurs , les pêcheurs et les hommes désireux d'en jeter plein la vue mais qui n'ont pas ce qu'il faut pour ce faire .

    - Qu'en dira-ton : Question que l'on se pose quant à l'avis d'une femme plutôt ronde et pas très futée , travaillant de préférence dans une poissonnerie .
    - Quiproquo : Situation embarrassante de deux personnes dont l'une se fait prendre par l'autre alors que ce devrait être l'inverse .
    - Rabâchage : Nombre que l'on répète sans cesse à quelqu'un qui a oublié sa date de naissance .
    - Rancune : Début d'un ordre de Zadig voulant récupérer sa bien-aimée Cunégonde ou encore partie d'une restriction lorsque l'on a donné deux gifles et que l'on souhaite en recevoir moins : " N'en rends qu'une ! " .
    - Rate : Mot utilisé lorsque la marche s'évanouit sous nos pas , ou bien organe à soigner lorsque l'on est coincé du museau ... pour ne pas dire plus .

    - Récidive : Ensemble de définitions basées sur du vécu et publiées par Campion .
    - Rectitude : Comportement d'un patron sévère dont la femme aimerait qu'il en fût de même pour son membre viril dans l'intimité de l'alcôve .
    - Réflexion : Activité cérébrale du miroir , lequel se demande parfois s'il devrait renvoyer toutes les images .

    - Régime : Deux sont essentiels : le premier consiste à boire sans laisser une seule goutte dans la bouteille ; c'est le régime "sec" . Le second concerne les gens constipés qui font cul-sec ; c'est le régime sans selles .
    - Religion : Surtout repère utilisé dans les comparaisons . Exemple : il entre dans son intimité " comme on entre en religion " , c'est-à-dire en espérant en sortir seulement lorsqu'il le désirera .
    - Remords : Pratiqué par le masochiste qui supplie pour qu'on lui mette un deuxième coup de dents ...

    - Rhétorique : Ensemble de figures utilisées pour la mise en valeur de l'expression ; si l'une de ces figures ne vous revient pas , il faut l'écarter , comme on fait avec les vieilles photos que l'on range dans un tiroir .
    - Richesse : Peut être vérifiée chez un boucher lorsque les morceaux de choix recouvrent les esses auxquels ils sont suspendus , d'où le proverbe : " Abondance d'esses ne nuit jamais " .
    - Rides : Pli de la peau survenant par mimétisme lorsque la personne regarde trop longuement la mer ou sa mère . Beaucoup de femmes les combattent en se faisant "tirer" mais le résultat n'est pas souvent à la hauteur des espérances . 

     - Sabbat : Moment dans la semaine où les hommes peuvent accepter d'être battus par leurs femmes , aux cartes naturellement .
    - Sacrifice : Renoncement volontaire de l'homme à tous les plaisirs afin que , grâce à cette abnégation , les rapports avec la femme restent supportables .
    - Sage-femme : Beaucoup plus courante que l'inverse . Pose problème cependant à l'homme qui accomplit cette tâche et qui peut donc accoucher sans avoir été "enceinte" .

    - Santé : Peut s'acquérir , si on ne l'a déjà , grâce à une visite dans un jardin : " Santé , sentez , quelles fleurs sentez-vous ?" . Si vous savez répondre , vous êtes guéris !
    - Saphisme : Se dit à propos de femmes qui , au lieu de tondre leur gazon , se le broutent mutuellement , d'où les économies de carburant .
    - Sceptique : Qui hésite toujours entre deux interprétations du monde olfactif , les plus mauvaises odeurs n'étant pas les vraies mais , paradoxalement , les fausses .
    - Secret : N'a de sens que lorsqu'il est révélé , c'est-à-dire au moment où il n'est plus , donc c'est un mot qui existe mais qui ne désigne que le néant de sa prétention .

    - Sécurité : On se sent sûr lorsque l'on a les pieds sur terre et que l'on prête main forte , à condition de reprendre celle-ci dès que le danger se rapproche . Quand à la sociale (sécurité) , son énorme trou fait que mieux vaut ne pas s'en approcher .
    - Sécurité collective : S'obtient à l'aide de grands murs que l'on dresse entre chaque individu .
    - Séduction : Evoque les filets du pêcheur lancés pour attraper de préférence les gros poissons , le menu fretin n'intéressant personne . Mais , avant d'exercer son pouvoir de séduction sur les autres , il faut commencer par se séduire soi-même .

    - Sein : Lieu dans lequel on se blottit volontiers s'il reste de la place car , trop souvent , des chirurgiens non désintéressés se plaisent à donner à cette excroissance un volume tel qu'il
    n'est plus possible d'y placer quoi que ce soit .
    - Serment : Chose que l'on prête , certes , mais qu'il est toujours possible de reprendre , non sans un petit serrement de coeur . Ce peut être aussi une demande plus ou moins insistante : "
    Serre-m'en une sans faire trembler l'autre ! " .
    - Service : Autorité ou outil adoptant une attitude de plus en plus contraignante afin d'accorder de moins en moins de liberté au citoyen ou à la vis . Ce n'est pas pour autant que le vice ne
    reprendra pas le dessus , l'exemple venant d'en haut .

    - Service militaire : Période pendant laquelle les jeunes rampaient , sautaient , obéissaient au doigt de l'adjudant et à l'oeil du caporal . Ils buvaient , fumaient , bringuaient , chantaient , faisaient le bonheur des dames du BM et des fabricants de quilles . Curieux : ce service fut supprimé par le plus jouisseur de nos présidents de la République , ce dernier privant ainsi les hommes de ce qui leur permettait d'asseoir leur virilité .
    - Sex-appeal : S'applique aux personnes des deux sexes mais plus spécifiquement aux femmes , ces dernières étant plus souples pour se livrer à des contorsions empreintes d'une sensualité envoûtante , et trop souvent trompeuse , dont les hommes ne se sentent pas capables .
    - Sexe : Objet de nombreuses conversations et de multiples préoccupations mais ce sont souvent ceux ( ou celles ! ) qui en parlent le plus qui le pratiquent le moins .

    - Slip : Mot qui provoque soit une irrésistible envie de dormir , soit un appétit démesuré si les promesses de bonnes dégustations sont vraiment apparentes .
    - Smoking : Précédée de "no" , inscription fréquemment affichée dans les lieux fréquentés par des Anglais qui , pour la plupart , ne fument pas , sauf si on leur parle de rouler à droite ou de
    manger des escargots .
    - Soda : Boisson gazeuse convenant pour un bon décapage et que seul un sado peut imposer à un maso .

    - Sodomiser : Exprime une action très fréquente , d'abord chez ceux qui pinaillent : on parle alors " d'enculage de mouches " ; ensuite chez ceux qui l'avouent en toute franchise : " On en a plein l'cul ! " . Si l'on ajoute ceux qui n'osent pas le dire , le nombre de sodomisé(e)s est bien plus important qu'on pourrait le supposer ( mieux qu'un suppositoire ! ) .
    - Son : Bruit permettant à l'âne de rappeler à son maître que c'est l'heure du repas .
    - Sansonnet : Diminutif désignant le fils de Samson , lequel a toujours réglé ses courses en roupies .

    - Sortie : Acte par lequel on expulse , soit de façon intelligente ou spirituelle grâce à des mots ( on dit " Une bonne sortie " , même si l'on n'a pas d'employée de maison ! ) ; soit avec des efforts et là , le sudoku ou les mots fléchés adoucissent la difficulté car , pour cet acte , pas de sortie de secours .
    - Sottise : Défaut de certaines personnes ayant du mal à définir ce terme puisqu'elles ne savent pas dire autre chose .
    - Sourd : Qualité originelle d'un pot ayant la chance de ne pas posséder d'oreilles ni de mains pour abuser de la branlette .

    - Suaire : Effet d'un gros effort fourni par des entrepreneurs des pompes funèbres , ceux-ci ayant beaucoup transpiré pour envelopper le mort dans un drap . Pour le Saint-Suaire , la tâche fut aussi pénible mais totalement inutile puisque le Christ s'en est évadé peu de temps après .
    - Substitut : Se dit d'une chose qui en remplace une autre plus ou moins avantageusement ; exemples : la poupée gonflable pas encore percée peut jouer le rôle d'une pucelle ; le vibromasseur souvent inépuisable et plus dynamique que le morceau de chair qu'il remplace .
    - Sudation : Mot privé d'un "c" , utilisé dans le midi pour désigner les activités tournant au ralenti afin que ne perle aucune goutte de sueur sur le front de celui qui dit travailler .
    - Superflu : " Chose très nécessaire " selon Voltaire ( le copain d'un ministre !! ) . Si l'on supprimait cette chose , nous pleurerions et nous n'aurions même plus de mouchoirs en papier pour éponger nos larmes .
    - Sûreté : N'a de valeur que si elle est double ; c'est pourquoi les policiers vont par paires . Cela leur permet de trinquer au lieu de boire leurs bières en solitaires .
    - Survie : Mot souvent associé à une combinaison comme si un sous-vêtement coquin pouvait protéger de quoi que ce soit .

     

     

    « LE PETIT CAMPIONPLURIELS SINGULIERS »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :